A heart that loving was made for

normal_01342J’ai toujours adoré la rentrée.

Fin août alors que le soleil continuait à faire de serieux ravages, ma mère nous emmenait chez Carrefour, armée d’une liste de 4 pages remplie de choses indispensables comme “stylo bic turquoise, papier canson 200 grammes, pochette à dessin format raisin, papier millimétré… etc”

Ma soeur et moi nous étions comme des folles. On courait dans les rayons  à la recherche d’agenda poivre blanc, de stylos à paillettes et autres gadgets que ma mère ne voulait jamais nous prendre. Un jour il a fallu que j’éclate en sanglots pour qu’elle comprenne que j’étais décidement trop vieille pour un cahier de texte.

Et puis qui disait nouvelle rentrée disait également nouvelle garde robe. Et ça, moi j’adorais. Je jouais les mannequins pour ma mère en cabine d’essayage, je notais dans un carnet les trucs que j’avais vu dans les clips (et notamment le bas de survet blanc de Britney dans Sometimes) et je me mettais en quête de la pièce parfaite. Ma plus belle trouvaille? Une veste en matière indéfinissibale  façon trench 3/4 qui ressemblait vaguement à la veste en cuir de Buffy. Je l’ai mise tous les jours jusqu’à ce que les poches se trouent, que la couleur se ternisse et que je ne puisse plus sortir avec.

La rentrée c’était souvent l’angoisse du jour, de l’heure, de quelle tenue j’allais mettre. Je me souviens de la rentrée de 2002. Manu et moi nous étions allé prendre un McMorning, il avait un jean noir et un polo beige. Moi j’avais mon jean Levi’s préféré. Mon tout premier celui que ma mère m’avait acheté à Cannes. Il était tout simple mais je l’aimais comme un membre de ma famille. Et j’avais mis un pull Xanaka en grosse maille tout neuf alors qu’il faisait une chaleur à crever. On écoutait Vanessa Carlton et on se disait avec Manu qu’à partir de cette année, plus jamais on pourrait nourrir l’espoir d’être dans la même classe. Lui en STT, moi en L.

J’ai toujours adoré la rentrée, l’exaltation de découvrir qui est dans ta classe, qui ne l’est plus. Noter ton emploi du temps dans ton agenda, avec des stabilos de couleurs différentes selon les matières. Faire l’importante parce que  désormais tu fais philo et que le bac français c’est trop facile. Tout ça me manque terriblement.

Ma dernière rentrée c’était en deuxième année de BTS. Entourée de gens que j’aimais, d’autres que j’aimais moins et d’un qui ne m’avait pas donné de nouvelles de tout l’été. Je me souviens très bien. J’avais un baggy carhartt en jean, un tee shirt blanc,mes adidas à scratch argentées 2 poinutres trop grandes, une veste de tailleur noire et un long sautoir avec un coeur. J’étais déguisée en Usher quoi.

Aujourd’hui il n’y aura plus jamais de grandes vacances et encore moins de fournitures. Ce qui ne m’empêchera pas d’acheter cet agenda Bref pour continuer à croire que j’ai 17 ans.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.