Cause i’m maybe bad but i’m perfectly good at it

Image_2J’ai toujours bien aimé les vêtements. Mais je n’ai jamais rien compris à la mode.

Ma mère m’a longtemps acheté mes jeans. A vrai dire j’ai acheté mes jeans accompagnée de ma mère jusqu’au lycée. Je faisais un peu confiance à ma mère. Pas totalement non plus. Un jour, elle est arrivée avec un dos nu en crochet mauve digne de Loana et un pantacourt ultra moulant rouge fendu sur les côtés.

Une fois, en 2nde, une fille est venue me voir en me disant ” Pourquoi est ce que tu t’habilles comme une hotesse de l’air?” Sur le coup j’ai pas su quoi répondre mais effectivmeent j’avais une sorte de tailleur avec un chemisier et d’horribles talons carrés que je pensais être cools.

J’ai vite lâché l’affaire avec les vêtements. J’y comprenais pas grand chose et j’aimais mieux les baskets. Tout a commencé avec une paire de requins 3 marines que j’aimais plus que la vie. Puis les requins 1 blanches et bleues, les adidas de taekwondo (moches, très très moches), les onitsuka tiger en séries limitées, mes air force one spéciales st valentin et toutes les autres qui ont suivi. Je n’ai jamais été une sneaker addict. Dans le sens où je ne collectionne rien, je tombe amoureuse, j’achète, je garde, je contemple et oui ça m’est déjà arrivé de dormir avec une paire de baskets sur l’oreiller d’à côté.

Ma mère m’a acheté mon premier jean Levi’s quand j’avais 14 ans. Avant ça j’avais le droit 2 fois par ans aux jeans de chez Pantashop. Les jeans les plus moches de l’univers entier. Je n’ai jamais compris pourquoi ma mère nous infligeait ça. Alors ce jean Levi’s, je l’ai mis, je l’ai porté, je l’ai aimé, je l’ai adoré, je l’ai chéri. Si bien qu’avec l’usure du temps et la croissance exponentielle de mon cul, il s’est troué dans l’entrejambe et un beau matin de 2003 je n’ai plus pu le mettre.

J’ai eu un pantalon Shakira. Un pantalon en chèvre velours beige taille basse dont la braguette était constituée de 2 liens en cuir naturel. Un pantalon ultra bitchy qui ne laissait la place à aucune imagination ( mon gros cul aidant). Quand je le mettais je me sentais superbelle superfemme alors qu’en vrai j’étais surtout supervulgos et superpute.

Mon ami BenJ me répète de temps à autre “La première fois que je t’ai vue tu avais un pantacourt blanc avec un string rose en dessous, tu m’avais dit que c’était la couleur la moins cramée pour les pantalons blancs”. Oui j’étais une fille classe en plus de porter des strings je portais des pantacourts.Et des fashion faux pas de ce type j’en ai des tas. Comme le jour où je suis arrivée au lycée avec une robe de cocktail qui me donnait l’air d’avoir 25 ans alors que j’en avais 16. J’avais juste envie d’être “classe”. Mon ptit côté niçois sans doute.

Puis un jour j’ai cherché du boulot. Je sortais de ma période fluo kids, tee shirts improbables, bakets hologrammes.

J’ai arrêté de croire que n’importe qui pouvait se sapper dans des friperies le jour où j’ai acheté une veste beaucoup trop épaulée pour mon petit mètre 58. Je me suis assagie, j’ai arrêté de vouloir m’inspirer des magazines pour ma garde robe et j’ai jeté ma collection de bijoux en plastique.

La maturité je suppose.

 

Related Post

7 Replies to “Cause i’m maybe bad but i’m perfectly good at it”

  1. Oh mon dieu.
    Le coup de la robe de cocktail, pareil, mais en dernière année de collège. Tu viens de faire ressortir de ma petite cervelle mon pire souvenir de 3ème et je te respecte énormément pour ça.

  2. Oh Shit !
    Alors les filles qui s’habillent comme ça ne le font vraiment pas exprès ?! Elles auraient vraiment des goûts de merde et ne se rendent pas compte qu’elles ont un gros cul ?!
    Si t’avais des photos de toi à cette époque, tu figurerais sur ton Tumblr.

  3. Le string rose, bon…

    Il y a pire je pense.

    Je savais qu’il y avait dans nos sociétés modernes tout un tas d’ “utilisations” cruelles ou dégradantes des chèvres…

    Mais des pantalons!

    Je suis scandalisé.

  4. non parce que moi j’ai des bijoux en ferail.. ça je peux les garder ???

    hein ?

    et j’ai aussi des pantalons de chez la halle aux vêtements … et une veste kiabi ^^,
    sinon j’ai déjà un mec … ça rattrape ?

  5. La maturité je sais pas mais la découverte du principe de réflexion du miroir associé à la tristesse de la réalité ?!!!! En même temps je dis ça je dis rien puisque tous mes faux pas me reviennent en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.