Don’t go breaking my heart

normal_rare68sbParfois ça vous tombe dessus comme ça, de nulle part. Comme un coup de mojlnir dans la gueule, un parpaing tombé du ciel, une chape de béton qui se fracasse contre ton crâne.

Sur le coup j’ai bien cru que mes veines allaient exploser, que mes jambes allaient lâcher, que mes bras allaient tomber. C’est le genre de moment où tu te dis que la seule chose qui pourrait te calmer c’est de sauter par la fenêtre.

Et puis tu t’y fais. Et puis en fait non. Et puis tu te dis que c’est pas si grave puisque rien n’a changé. Et puis tu te dis que si c’est grave. Que c’est encore plus sournois, encore plus vicieux, plus latent qu’une attaque frontale, qu’une immonde vérité qui éclate.

Mais les sentiments vont au dessus de ce genre de considérations. Oui c’est vrai après tout.

Mais le mensonge dans tout ça? Est ce qu’il écrase pas les sentiments? Si on faisait une bataille fermée et que j’avais la carte sentiments et toi la carte mensonge qui gagnerait? Est ce qu’on serait à égalité et là il faudrait ressortir d’autres cartes?

Et puis finalement non je suis folle je suis hystérique. C’est de ma faute je suis passionnée comme ils disent dans les bouquins d’astrologie sur les Bélier. Je vais faire comme les anglais. Keep calm and carry on.

Du coup je stalke en essayant de comprendre. C’est surement que je suis moins jolie. C’est plus facile de mentir à une fille moins jolie. Elle dira rien, elle comprendra.

Et puis cette pute, cette garce, cette fille de merde, cette fille de rien du tout, elle doit tellement se sentir au dessus de tout ça. Au dessus de moi, de mon désarroi. Elle saura jamais ce qu’elle a pu faire avec ses minauderies, avec ses appels du pied de merde.

Il faut juste que je prenne mon mal en patience. Que je récupère mes esprits. Ils se sont envolés, éparpillés. Il faut que j’arrête d’en faire une montagne.

J’ai juste besoin de reprendre mon souffle. M’arrêter sur le côté et serrer le poing pour chasser ce point de côté qui brûle mon ventre.

Related Post

3 Replies to “Don’t go breaking my heart”

  1. Bon, c’est pas trop dans mes habitudes de commenter ce genre de post, encore moins d’être vulgaire mais moi la folie et l’hystérie ca m’a toujours parlé :

    T’en fais pas CalI, les putes l’emportent pas au paradis. C’est les princesses au désarroi qui gagnent, elles finissent dans une sorte de paradis entourées de petits poneys et de mec qui ressemblent à des acteurs connus à la mâchoire carrée.

    Je sais pour les majuscules Take care

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.