Erratum

J’avais écrit un post sur le mariage de ma meilleure amie. Un truc mignon comme je mj1sais bien le faire vous savez.

Mais dans ce post il y avait une faute d’orthographe (même sûrement plusieurs en fait). Tout ça parce que je tape comme ça me vient, à la vitesse de l’éclair comme une sténo dactylo (oui j’ai de nombreux talents). Et je déteste me relire. Ca me casse vraiment les couilles. Mais vraiment. Du coup si je dois me relire j’aime mieux faire une lecteur en diagonale en sifflotant un air de reggaeton.

Bref.

Mais depuis quelques temps j’ai un peu la hantise de mes fautes d’orthographe. Avant, elles ne prenaient pas de place, elles se fondaient un peu honteusement dans la masse au milieu de mes coquilles. (Avez vous remarqué que j’écris toujours uen au lieu de une?) Mais une personne que nous ne nommerons pas, ou du moins par ses initiales SD comme SEXY DUDE  ou SAUCISSE DEBONNAIRE me fait très souvent la remarque de mes fautes. “Au fait tu as  fait une petite faute dans ton dernier post avant dernier paragraphe, tu as écrit “JE SUIS ALLAIENT AU COIFEUR” “. Donc depuis afin d’être digne de SLIP DEVASTATEUR, j’essaie de me relire, prendre mon temps. Mais rien n’y fait.

Hier en voulant supprimer un vilain S en trop (ce petit pd m’avait échappé), j’ai tout simplement effacé toute la fin du post. Ce matin en voulant récupérer le post, je l’ai tout simplement effacé. En entier.

 

Vous avez le droit de vous dire que je suis un boulet.

 

Related Post

4 Replies to “Erratum”

  1. “SD” comme “Sténo Dactylo”?
    Au fait, t’as écrit “lecteur” au lieu de “lecture” dans le 2ème paragraphe

  2. Il est encore lisible dans Google Reader, c’est cadeau (avec la faute d’origine que je n’avais pas vue)

    Ma meilleure amie s’est mariée.

    On était un peu en retard à la mairie et j’avais mis une gaine qui a du me fêler 3 côtes. Il faisait un peu beau un peu moche, comme si le ciel avait pas totalement décidé. J’ai fait la bise à environ 3500 personnes. J’avais une robe verte et des fleurs dans les cheveux.La mariée a fait son entrée sur une musique des Beatles et son frère avait les yeux rouges.

    On a loué une Kangoo énorme. Le Sugar Daddy a dit “Je saurais pas avoir de swag avec mais je saurai la conduire”. J’ai enlevé les fleurs dans mes cheveux. On est arrivés au vin d’honneur, j’ai tâché ma robe verte. Mais c’est pas grave parce qu’après je l’ai nettoyée. Ca a fait une auréole grande comme ma main. J’ai pleuré encore mais là c’était plus l’émotion.
    J’ai fait 25 allers retours entre la voiture et le vin d’honneur et un mec m’a traitée de connasse parce que j’avais pas le permis.

    On a pris la route pour aller au chateau. On a écouté Kanye West sur le chemin. Puis je me suis endormie. La bouche ouverte. J’ai dit “Ca te rend pas amoureux de moi quand tu me vois comme ça?” Sugar Daddy a dit “Non.” Mais je sais que si j’étais trop mignonne. On est arrivés un peu à la bourre mais on était pas les derniers. Le chateau était magnifique. La déco était magnifique. Le buffet à l’extérieur était magnifique. Et Matthieu courrait après les macarons au foie gras. Puis il y a eu une cérémonie dehors. C’était vachement bien. Les parents du marié m’ont fait verser une larme. La soeur de la mariée m’a fait pleurer des rivières. On a fait des photos. Je suis sure que je serai moche dessus je sais pas pourquoi. Et je suis sure qu’on verra la tâche de ma robe verte.

    Après on a mangé, on a dansé, on a rigolé. Les discours/ interventions des témoins étaient hyper chouettes. Moi j’avais un peu honte avec mon diapo photo. J’ai pas fait le discours que j’aurais voulu faire. C’est ma voix dans le micro qui m’a fait peur je pense. La mariée était trop belle et elle m’a dit qu’elle maimait. Je lui ai demandé de répéter ça dans le micro, elle l’a fait.

    C’était beau et un peu iréel. J’avais du mal à croire tout ça. Que cette fille un peu folle qui buvait des hectolitres de coca, assortissait son tee shirt Von Ducth à ses Converse, fumait des Marlboro rouges et parlait BEAUCOUP trop vite était la même que celle que je voyais avec sa longue robe blanche et son désormais mari.

    J’ai pleuré mais pas trop. Parce que je dois me garder encore des larmes pour toute la vie qu’il me reste encore à vivre avec elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.