Ich bin ein berliner (ou presque)

Je suis partie à Berlin.

05Je suis restée sur le sol teuton même pas 24heures et en ce très court laps de temps j’ai réussi à collecter fail sur fail.

Notre vol a été annulé.
Nous devions arriver sur place à 17h30, l’avion a atterri à 22h30.J’ai perdu 2 fois mon portable (retrouvé à chaque fois)
On a manqué de peu un accident de voiture.
Michel a peut être chopé la gale.
Je me suis crevé les yeux à force de reluquer les jolis allemands. [Oui je dis jolis pour faire genre en vrai je pense bombes atomiques avec des têtes de gros cochons.
Mais bon, comme je ne suis pas ce genre de fille, je me contenterais de dire jolis allemands
.]
Je me suis retrouvée face à face avec mon ancien employeur, dans un bus à Zurich, celui qui m’avait dit y’a 3 ans “je vais te griller dans le milieu, tu trouveras jamais de boulot sur Paris.”
J’avais pris qu’une seule paire de chaussettes.

Donc oui Berlin c’était cool, j’aurais aimé avoir le temps de ramener des souvenirs ou juste de m’en faire (d’autres souvenirs que les putes en bottes blanches de hardeuses).

Related Post

2 Replies to “Ich bin ein berliner (ou presque)”

  1. Je comprends pas, Zurich c’est loin de Berlin, c’est même carrément pas en Allemagne puisque c’est en Suisse…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.