I’ll C U when you get there

Il pleut tout le temps sur les photos de Saul Laiter.  Je dis ca je dis rien mais le mec devait etre un peu depressif quand meme hein? Non?

Ce soir je deroge a ma propre regle et j’ai un rencard. Pas un mec de Tinder. Je l’ai rencontre dimanche. J’avais du bol ce jour la de m’etre maquillee. Parce que j’en avais rien a foutre. Emily voulait aller a l’expo sur les poisons. J’avais la flemme mais j’ai dit oui. J’ai eteint mon telephone et je me suis dit non. J’ai quand meme rallume mon telephone, non sans l’avoir laisse off au moins 4 minutes. J’avais un autre sms d’Emily. Bon ok je vais y aller a ton truc.

La flemme. J’avais les cheveux pas terribles. Un peu ok un peu mi gras un peu plat un peu zero licorne quoi. Mais comme je suis une fille avec plein de bonnes idees, j’ai mis une pince. Ouais bon bof. Apres je me suis dit “MAIS NIQUE SA MERE JE ME MAQUILLE MEME PAS”. J’ai pas vraiment de miroir chez moi. Le matin je me regarde dans le reflet du micro ondes. Mais j’ai apercu mon reflet sur l’ordi et je me suis dit que j’allais quand meme faire un effort. J’ai mis du khol. Ca a bave, j’ai frotte un peu et je me suis transformee en sosie de Robert Smith.

J’avais un jean boyfriend. Comment ca on s’en banle de mon #OOTD ? Je suis une blogueuse ou pas? Merde a la fin.

Bon l’expo laissait un peu a desirer. Moi qui pensait voir des trucs un peu maconniques, j’ai passe 90 minutes a mater des plantes veneneuses d’Amazonie.

Apres j’avais faim. Je voulais  manger du pulled pork au milieu d’un parking rempli de mecs avec des barbes mais Emily m’a trainee dans un restau peruvien. Ouais je sais , j’ai des delires de bobo, j’ai change.

On voulait s’asseoir mais on nous a colle au bar, face a la cuisine ouverte. Le chef en face de nous etait super mignon. Genre mon genre. Et bon moi, la bouffe, un mec qui me fait un steak, tu vois je resiste pas. Il arretait pas de me regarder avec un regard qui petille ( copyright expression 2002 Caroline). Ila  commence a nous faire la conversation et moi je gloussais en tortillant mes cheveux gras. “Ahahahah hihihi” meme quand son accent espagnol etait trop fort et que je savais pas si il etait en train de dire que la viande etait bonne ou qu’il avait pete. Je vous jure. A la fin du diner, j’etais un peu pompette. La serveuse francaise a voulu nous faire tester tous les cocktails et bien sur j’ai pas su dire non. Quand Emily est allee pisser et que la serveuse est partie faire l’adition je me suis dit YOLO. Soit tu le revois plus jamais alors que visiblement il t’aime bien et toi aussi. Ou alors, option 2 tu cherches pendant les 5 plus longues minutes de ta vie un papier et un stylo dans ton sac. J’ai gribouille sur un morceau de ticket de caisse mon numero et mon nom. et je j’ai crie “HEY” a Pedro ( super fort bien sur pour que TOUTE LA CUISINE , LE RESTAU ET LA RUE ME VOIENT) et je lui ai lance le bout de papier.

Il a majestueusement vole jusqu’aux mains de Pedro qui l’a saisit direct. J’avoue j’ai eu quelques sueurs froides quand je l’ai vu survoler le poulple et vaciller legerement mais TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN.

Pedro, dont la profil pic whatsapp est un porc ( no comment ,tous des porcs tut ca tout ca) m’a textee toute la semaine et il a meme fait changer ses heures expres pour me voir ce soir. Ouais un porc un peu chic celui la.

 

La suite au prochain numero ( quelle belle chute de merde un fois de plus.)

Related Post

One Reply to “I’ll C U when you get there”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.