I’m not the girl you’re taking home.

001~12

“Si tu peux pardonne moi. Est ce que ça te fera souffir si je te demande comment tu vas? Si tu savais comme je te désire, comme j’aimerais entendre ta voix. J’ai demandé qu’on m’aide à t’écrire car je n’ai plus que des souvenirs et pas assez de beaux poèmes pour te dire combien je t’aime.”

J’écoutais tout le temps cette chanson quand j’ai su que j’allais avorter. Quand j’ai entendu ce coeur dans mon ventre, quand j’ai su qu’il allait falloir l’arracher de là et le jeter à la poubelle. Peut etre que mon bébé est dans un paradis spécial. Celui des “j’aurais voulu mais j’ai pas pu”. Peut être qu’il m’en veut. Peut être qu’il aurait été quelqu’un de bien.

Ce qui est sûr c’est qu’il aurait bientôt 4 ans. Et on aurait été comme les deux doigts de la main. J’aurais été une bonne maman. Je l’aurais fait rire, je l’aurais cajolé, je l’aurais aimé à m’en faire exploser le coeur. Je lui aurais raconté des histoires formidable, je lui aurais appris à faire des grimaces et à être poli avec les gens.

On m’a emmenée dans une chambre gelée et quand on m’a demandé de mettre mes pieds sur les étriers j’ai pleuré. J’ai pleuré jusqu’à ce que je m’endorme. Et quand je me suis réveillée j’étais vide. Vide et triste.

Et puis voilà 4 ans plus tard j’y repense et je me dis que je suis toujours vide et triste. Je l’aurais voulu lui. Ca aurait été un petit garçon. Il aurait eu des tâches de rousseur et ma mère aurait commenté mes albums facebook de “trop mignon mon petit fils”. Et ça m’aurait fait sourire. Et j’aurais été comme tous ces gens dont je me moque sur facebook.

Mon fils à la plage, mon fils chez ses grands parents, mon fils souffle sa première bougie, mon fils dort, mon fils sourit, mon fils fait du judo.

Mes albums photos Facebook sont vides.

 

Related Post

6 Replies to “I’m not the girl you’re taking home.”

  1. WESH
    je pensais que tu allais raconter ta journée horrible, je m’attendais pas à ce que tu racontes la journée LA PLUS horrible. Bon et de toutes façons les petits garçons avec des taches de rousseur on aime pas trop ça.

  2. Je te connais mais je ne te connais pas en même temps. Je lis ton blog de long en large et t’harcèles sur toutes les plateformes du social network. La chose que je peux simplement dire c’est que oui et je le pense sincèrement tu aurais été cette maman et tu seras cette maman un jour. Celle que tu rêves d’être, celles dont tu te moques et je serais heureux pour toi. Je ne sais pas où il est mais il est heureux car il sait que tu penses à lui. Je ne sais pas quoi dire d’autres après avoir lu ce post c’est tout simplement Beau.

  3. Prendre cette décision, c’était déjà être une “bonne mère” et évidemment que tu vas nous abrutir de photos de Ron Weasley Junior en train de faire caca sur le tapis du salon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.