is actually au BDR

Image_11Lecteur.

S’il en est encore un (ou une) à ignorer ce que signifie le BDR je m’en vais lui expliquer de ce pas.

Le BDR, lecteur, sache que c’est ma vie. My life, mi vida loca.

Si le BDR était un endroit, il serait probablement l’enfer ou alors le sous sol de chez H&M rayon lingerie.
Si le BDR était un animal, il serait  une araignée mutante carnivore.
Si le BDR était un chanteur, il serait Bill de Tokio Hotel (ou Michel Sardou).
Si le BDR était une personne connue ce serait Brice Hortefeux.
Si le BDR était un parfum il serait l’haleine du cousin Fétide.
Si le BDR était un rappeur il serait Soprano Ou Kamelancien. Ou Nessbeal.

Vous l’avez devinez (du moins j’espère) le BDR n’est ni accueillant, ni sympa, ni joli, ni même supportable (à l’image de Michel Sardou et Nessbeal).
Etre au BDR c’est se rendre compte soudainement de la merditude de la vie.

Prenons pour exemple ma personne (parce que oui je suis un cas très intéressant à étudier). Aujourd’hui nous sommes le 3 septembre 2010. Vendredi pour être plus exacte. Ce qui nous donne 3/09/2010. Si l’on additionne3+9+2+1 on obtient : 15. Ajoutez à cela l’alignement des planètes (+300) , la conjoncture de Venus dans ton Uranus (+300) et du pastis 51. On obtient 666. Le Chiffre de la bête. Si ça c’est pas un signe de la journée du BDR je veux bien offrir mon corps à Pio Marmai.

Bref, aujourd’hui on est donc un jour du diable, sans compter que j’ai peu dormi cette nuit, que du coup je suis habillée comme une grosse merde, que j’ai une sale gueule et que c’est AUJOURDHUI que le Choup a décidé de venir m’apporter mon avis d’imposition (le diable, les impots, tout ça tout ça, vous prenez mieux conscience du truc là non?).

Donc aujourd’hui, ma propriétaire m’appelle.
Voix de vielle salope de rentière “Bonjour, je viens de faire mes comptes et je découvre que le virement des deux derniers mois n’est pas passé sur mon compte”.
Donc moi stupeur et tremblement, horreur malheur (en fait je m’en suis rendu compte la semaine dernière je m’étais dit que j’allais la rembourser discrètement sur mes prochains loyers pour compenser) je lui réponds  un truc fort argumenté et convaincant du genre “Oops”.
S’ensuit une discussion palpitante, pleine de suspens, de mensonges à demi voilés, de colère et de passion.
Elle me demande 1800€ là tout de suite right nao.

Alors bon j’ai eu beau invoquer les impôts, le saint esprit et l’éventuel vente de mon corps, elle n’a rien voulu entendre.
“Il faut payer le loyer. ” (ceux qui aiment Elie Kakou reconnaitront, les autres vous savez pas ce que vous ratez.)

Me voilà donc avec une dette de 1800€ à rembourser coûte que coûte vaille que vaille.

Vous comprendrez donc que je mette mon corps en vente. Certes j’ai peut être 5 ou 25 kilos à perdre mais je vous assure que ça vaut le 1800€ * clin d’oeil coquin*

Related Post

6 Replies to “is actually au BDR”

  1. Outch.
    Tu vois, si t’avais loué MON appart (bon ok, j’ai rien dit à personne quand j’ai mis l’annonce sur Pute-à-Pute), je serais ta proprio-hyper-cool (car pas rentière du tout et très proche du peuple – forcément, avec ce crédit de malade sur le dos) bah on en rigolerait de tout ça. Eh ouais. Je te dirais “Allez viens c’est pas grave, on va boire un coup, tu me paieras l’an prochain”.
    Haha.
    Non.
    Je te défoncerais la gueule à coups de hache.
    Voilàvoilà.
    (J’aurais fait de mon mieux pour t’aider à relativiser et que tu prennes conscience de la chance que t’as d’être encore en vie).

    (Bon courage).

  2. Bl0nde : Je t’aurais amadouée avec des putes, de l’alcool bon marché et des vidéos de lolcats.

    Yann et Alphonse : vous avez cru que vous étiez où là? Je vaux bien plus que ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.