J- beaucoup trop

normal_Image_1~36Se lever à 11h. Se faire un bol de Poulain avec de la brioche.

Faire son sac de plage: une serviette, un truc à lire, de l’eau, de la crème solaire indice 50, du monoi. J’ai oublié un truc? Ouais surement.

Aller à la plage. Marcher sur le trottoir ombragé du petit Casino, reprérer un endroit pas trop loin de la douche. Pour quand il fera trop chaud. S’installer. Oter les quelques galets qui gênent, ceux qui déplacent des vertèbres et ceux qui s’enfoncent dans les reins.

Lire 3 pages du livre et se dire qu’il fait trop chaud. Regarder à l’horizon. Rien. La mer. Mes orteils roses. Il est vraiment chouette ce vernis.

Relire un peu. Changer de musique. Ah non pas celle ci. Se dire que faire une playlist plage ça aurait été pas mal. Essayer de faire la sieste. Mais non. Regarder l’heure. Ah 14h05. A cette heure ci j’aurais été devant mon ordinateur, au boulot à Paris, à taper un post sur les vacances probablement.

Regarder les jeunes à la plages. Les filles trop maquillées, les garçons avec trop de gel. Et on était comme ça nous?

Se retourner. Les galets sur le ventre c’est moins douloureux. Et puis s’endormir. Pour de bon.

Rentrer à la maison, prendre une douche se laver les cheveux avec le shampooing odeur bubble gum. Mettre de la biafine. Regarder les marques de bronzage et les prendre en photo pour le Sugar Daddy.

 

VIVEMENT LES VACANCES.

 

Related Post

One Reply to “J- beaucoup trop”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.