Le cas des phtalates

Après le Bisphenol A, mon nouveau sujet de recherche concerne les phtalates. Dès les premiers sites visités, je ne trouve rien de réjouissant. Les phtalates sont des reprotoxiques au même titre que le Bisphenol A (BPA), c’est-à-dire qu’ils interviennent sur les organes reproducteurs. Les études ont portées sur des taux fable d’exposition aux phtalates est le résultat n’est pas rassurant car le taux auquel une femme enceinte est exposé est plus important que celui de l’étude réalisée. Bien sur les organes du foetus étant en formation, il y a de quoi être préoccupé surtout qu’ils ont le pouvoir de migrer et qu’on en trouve partout : PVC, anneaux de dentition, biberons, bouteilles d’eau, …..

Ce qui me préoccupe le plus, ce n’est pas totalement qu’une molécule soit dangereuse (bien que), mais surtout que cette molécule soit couplée à d’autres molécules tout aussi dangereuses et que cette pollution soit invisible.

Pour en savoir plus, voici un très bon article diffusé par le C2DS (Comité pour le Développement Durable en Santé) :

article de l’Institut National de Recherche et de Sécurité

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.