Le début d’une histoire de loose

1SherylNields_08J’ai presque complètement arrêté d’écouter mes playlists Horriblements Tristes.
Même si dans le fond on sait que j’ai des prédispositions à aimer la musique de dépressive (j’ai acheté l’album d’Evanescence quand j’étais au lycée ouais ouais).

Lecteur, je m’en vais te raconter ma première histoire de loose. Celle qui est à la base de ma vie sentimentale merdique.

Quand j’étais en 3ème j’étais folle amoureuse de Jonathan Q, 3ème 2.
Jonathan était canon. Un petit brun avec des mèches blondes, la coupe au bol, un sac en bandoulière, il était nouveau au collège. Inutile de vous préciser qu’on ne s’est jamais adressés la parole. Mais voilà, le big crush, love at frst sight j’en passe et des meilleures. Pendant la récré, je guettais les moments où nos regards se croiseraient. Et bien sûr ça arrivait.
Oui. Je me mettais dans son champs de vision.

Pas conne la meuf.

Et mes copines faisaient le radar pour moi “Il te regarde pas il te regarde pas il te regarde pas MAIS PUTAIN IL TE REGARDE LA TOUT DE SUITE. Ah non il te regardait pas.” Autant vous dire que j’ai frôlé de nombreuses fois la crise cardiaque.

Un jour, j’ai voulu attirer son attention, je voulais qu’il me regarde et qu’il se dise “Ouaaaa la meuf elle est trop cool”. Je voulais avoir l’air cool. Avoir envie d’avoir l’air cool ça amène souvent à avoir l’air con. Mais ça on l’ignore quand on a 13 ans.
Pendant la recré on avait l’habitude de laisser nos sacs en tas sur le sol. Juste au moment ou j’allais récupérer mon sac je le vois face à moi. Alors là, je ne sais pas pourquoi ni comment cette idée m’est venue en tête mais je me suis dit que j’allais faire un truc cool. J’ai donc décidé de sauter par dessus quelques sacs qui étaient sur le sol en mode Lara Croft.

En retombant mon pied s’est pris dans la bretelle d’un sac Eastpak, j’ai glissé comme une merde et je me suis fêlé une dent.

Je me suis relevée la bouche en sang, en évitant de regarder dans la direction de Jonathan, j’ai pris mon sac et je suis partie, allégée du peu de dignité qu’il me restait.

Quelques moi plus tard, mon pote Wesley demanda à Jonathan ce qu’il pensait de moi. Le mec répondit qu’il n’avait jamais entendu parler de moi et lorsqu’il me vit, au loin il dit “Ah ouais. La trop laide là?”

J’ai envie de dire, il fallait boucler la boucle de la loose.

La prochaine fois je vous parlerai de “Josh” le mec qui vivait dans une ferme qui avait un piercing au nombril et des chaussettes trouées.

Related Post

4 Replies to “Le début d’une histoire de loose”

  1. 🙂
    Désolée hein… Mais c’est trop trop drôle…
    Au même âge, je suis ENFIN sortie avec Christophe M que j’aimais à la folie. Le lendemain, il m’a larguée en disant à toute la classe que j’embrassais mal. Ce con a failli briser toute future vie sexuelle!
    Connard va!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.