Loving you is red

Je me suis faite agressée la semaine dernière. Rien de grave sinon je ne serai probablement pas en train d’en parler là.

J’étais en scoot et je devais rejoindre ma collègue chez elle. J’allais tourner sur les grands boulevards et j’attendais d’abord que les voitures passent.

Quand soudain dans un énorme vacarme et venant de nulle part une golf immatriculée dans le 95.

Le mec ouvre sa fenêtre – il était en train de fumer un joint- et commence à m’insulter. “Sale pute avec ton scoot de merde tu bloques tout le monde salope”. Il y avait de la circulation, je comprenais pas de quoi il me parlait, j’avais pas commis d’infraction, je le regardais comme une conne pendant qu’il en rajoutait. “Sale pute sale pute”. Le mec me hurlait dessus. Alors moi aussi j’ai crié “Me parle pas de sécurité routière quand tu roules en fumant sale con”. Alors il m’a craché dessus. J’ai eu un réflexe con mais j’ai mis une claque dans la visière de sa casquette. Je suis pas du genre à me faire traiter de pute et cracher dessus sans rien faire. Il a pris mon bras et au passage mon bracelet tout neuf a volé en éclat puis il m’a éclatée contre sa voiture à plusieurs reprises. Je portais mon casque, je n’ai rien eu.
Alors je me suis barrée, je suis allée me garer au plus près. Il m’a suivie. Il continuait de ma traiter de sale pute. On était devant un Subway. Les gens nous regardaient amusés comme si j’avais été une vachette d’interville. Le mec a continué de me cracher dessus. Je voulais juste qu’il parte. Alors je lui ai dit “Vas y casse toi je m’en fous j’ai ta plaque”. Il est devenu encore fou. Il a bloqué la circulation dans toute la rue et il a continué de me cracher dessus. Les mecs du Subway passaient le balai, d’autres mangeaient leur sandwich. Moi on me crachait dessus en me traitant de pute.

Le mec est parti, un automobiliste est venu me voir, il ricanait et m’a dit “votre bracelet est sur la route si vous le cherchez”.

Pendant 20 minutes on m’a insultée, tapée et crachée dessus et personne n’a rien fait. Grands boulevard, un soir de semaine à 19h, il y avait du monde partout, dans les bars, sur la route, dans les restaus, au cinéma. Personne n’est venu me voir pour me demander si j’allais bien. Personne n’a empêché ce mec de m’éclater contre sa portière, personne ne s’est arrêté pour nous séparer. Les gens l’ont vu me traiter de pute, ils devaient certainement penser que je méritais ce qui m’arrivait.

Related Post

One Reply to “Loving you is red”

  1. Mon Dieu on ne se connaît pas mais j’ai la haine rien qu’en lisant ton post. On m’a déjà raconté ce genre de scène où personne n’intervient, je ne comprends pas, vraiment je comprends pas comment les gens ont pu y assister sans réagir. Mon commentaire est sûrement inutile mais je compatis vraiment et suis choquée de ce que tu racontes. Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.