Maurice

normal_walterchin02Mon grand père est mort en 2005.

Je ne l’ai pas trop connu mais je l’aimais énormément. Je n’ai gardé que des souvenirs confus. Ses siestes sur le fauteuil du salon, son potager en bas de l’immeuble,les roses qu’il offrait à ma grand mère à la St Valentin, le nouvel an où il avait dansé avec la poupée de ma soeur…

Tout ce que je savais de mon grand père c’est qu’il avait été abandonné dès sa naissance et qu’on lui avait donné le nom de la ville. Maurice Saint Tropez ça aurait été fun ceci dit mais non.

Mon cousin fan de généalogie est allé photographier le dossier de l’assistance publique de mon grand père et on a appris tout un tas de choses que nos propres parents ignoraient. De sa naissance à ses 21 ans, il est passé de familles en familles jusqu’à ce qu’il parte en Allemagne faire la guerre.
Quand j’étais petite je lui avais demandé s’il avait été résistant. Il avait ri et m’avait dit “Oui j’étais très résistant.” Il n’a jamais dit à ses propres enfants qu’il avait passé des années en Allemagne.

Et puis il y son acte de naissance sans aucun renseignement sur ses parents mais surtout une lettre manuscrite où il écrit “j’ai bientôt 21 ans et je suis curieux de savoir si j’ai des parents.”

Tout ça m’a brisé le coeur. Et le pire c’est que je crois bien que je n’ai jamais dit à mon grand père que je l’aimais.

J’ai tout fait suivre à ma mère qui s’est empressé  de m’appeler en pleurs pour me remercier. C’était la chouchoute de mon grand père. La seule fille pour 4 garçons. Aujourd’hui elle ne parle plus à ses frères alros elle m’a demandé d’envoyer un message codé à mon cousin pour que son frère ne puisse pas l’intercepter au passage. Ma mère c’est Mac Gyver. La reine des messages codés. Elle dit “brocante” pour travail au noir et “vacances” pour sous location. Elle seule comprend ses propres codes moi j’ai été larguée dès la première fois où elle m’a dit “j’en parle pas au téléphone” comme Mac Tyer dans D’où je viens.

Aujourd’hui avec toutes ces découvertes c’est un peu comme si mon grad père était de nouveau là, revenu nous raconter sa vie. Et on serait là autour de la table à le regarder boire son café avec 6 sucres, il rigolerait comme il l’a toujours fait et moi je lui dirais que je l’aime cette fois.

Related Post

4 Replies to “Maurice”

  1. J’ai pour habitude de laisser des commentaires de merde pour combler mon vide narcissique mais là je m’abstiendrais et je dirais simplement le premier beau qui me vient à l’esprit à la fin de la lecture: Magnifique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.