Paris sur mer

21Quand j’ai connu Seb, il trainait devant le lycée en voiture, il avait 20 ans on savait pas trop ce qu’il foutait là mais il avait une voiture et il était cool. (Trainer avec des gens qui ont la voiture = être cool).

On savait pas grand chose sur lui mais tout le monde l’appelait “le parisien”. Il te racontait un peu comment c’était la vie à Paris. Les mecs portent des buffalos pour aller en boite, tout le monde prend de la drogue, les filles couchent avec tout le monde et the place to be pour chiller c’est les champs elysées. Mais bon lui c’était un mec de banlieue, un mec des cités chaudes. Il nous racontait ce qu’il voulait, on le croyait.

Et puis j’ai eu 19 ans et je suis partie vivre à Paris.

Et j’ai bien vu que  non les mecs ne portant pas de buffalos, que chiller sur les champs c’est un truc de saoudiens et que Bry Sur Marne c’est pas Bagdad.

Mais Seb reste “le parisien”. Quand je le vois , devant tout le monde il me parle de Paris pour faire genre on partage ce truc entre nous, gens de Paris. Il me dit avec applomb des trucs comme “Le Parc des Princes c’est porte Maillot”, il confond Versailles avec la Porte de Versailles “Le palais des congrès à Versailles dans les Yvelines.” et d’autres énormités telles que “A Paris, la boite à la mode c’est le Métropolis. Tout le monde y va c’est genre super select.” Sauf qu’il oublie déjà que ce n’est même pas à Paris. Le fait est qu’il a vécu sa petite enfance à Paris puis toute sa vie à Nice, qu’il revenait chaque année voir sa famille dans le pavillon famillial de Bry Sur Marne et que toute sa vie il s’est fait appelé “Le parisien” alors qu’il est bien plus nissart que moi.

Dans toutes les bourgades de province il y a un “parisien”. Un mec du moove qui vend du rêve à de jeunes provinciales un peu naives comme moi “Parait qu’à Paris tu croises des stars tous les jours dans la rue.” Peut être. Sauf quand t’habites porte de St Ouen, c’est tout de suite beaucoup plus compliqué. “

Paris engendre pas mal de mythes chez moi “Il fait 4 degrés toute l’année” “tu te fais voler ton portable en moyenne une fois par mois.” “toutes les voitures qui ne sont pas immatriculées 75 sont brûlées.” ” A Paris, les caissières gagnent 3000€ mais c’est parce que le loyer moyen d’une chambre de bonne est de 1000€” “il y a des rats dans tous les restos.”… Oh wait. Il y a VRAIMENT des rats dans tous les restos en fait.

Ca va bientôt faire 6 ans que je suis devenue “la parisienne”. On est comme ça, nous les gens du sud. A partir du moment où t’es parti, où que tu sois, ça y est tu n’es plus du sud. Alors dès qu’il fait froid on te dit “Ah t’as l’impression d’être chez toi là non?” (marche aussi avec la neige, la grêle , les invasions de sauterelles). Quand tu dis que tu vas à la plage on te répond “Ah bah t’as raison de profiter, tu sais nous on l’a toute l’année alors on y va plus trop” (alors que les gens sont déjà sur bronzés le 14 mai). Et quoi que tu fasses, quoi que tu dises on te répète inlassablement ” On est pas à Paris ici hein.”

Alors je suppose que c’est à mon tour d’aller prêcher la bonne parole parisienne , de dire qu’ici tous les conducteurs de bus portent des gilets pare balle, que j’ai croisé Carla Bruni au Mac do de la porte de Montreuil, qu’ici les gens portent des après ski jusqu’au 12 juillet et qu’après on se promène en bikini dans le métro et qu’on y fait du pole dance.

A moi de construire mon propre mythe parisien.

 

Related Post

2 Replies to “Paris sur mer”

  1. Et beh c’est marrant ça j’ai toujours cru que j’étais une nissarde avec un d moi :/
    Ceci dit, je vois très bien ce que tu veux dire, et je me permet de rajouter le “ah oui non mais tu as changé de style hein ça se voit que tu es parisienne maintenant” m”ais j’ai juste un brushing enfin”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.