Pop the trunk

Image 1Si tu me voyais là je crois que ce qui te choquerais le plus ce sont mes cheveux. Oui je suis brune. Historiquement depuis toujours
mais dans la pratique depuis 2004. Et tu vois, dans le fond ça va en fait.

Et puis telle que je te connais tu verrais tout de suite que j’ai pas d’alliance et que je  ne porte plus de bague de fiançailles. Alors tu t’empresserais d’appeler Franck pour l’insulter, pour lui demander pourquoi à 25 ans je suis toujours pas mariée.

Mais je t’assure, c’est bien mieux comme ça.

Je te dirais probablement “tu sais un tatouage ça ne se choisit pas dans un catalogue le jour du rendez vous”. Mais je te connais tu m’auras pas attendue.

Tu serais pas étonnée de me voir à Paris, déçue que je ne sois jamais allée à New York.

Tu serais fière de voir que je ne bois toujours pas de café.
Tu trouverais que j’ai trop de bijoux. T’en a jamais porté tu peux pas comprendre le Karl Lagerfeld swag.

Honnêtement je pense que je pourrais t’impressionner avec mon boulot. Facile. Je bosse dans la mode et tu as 15 ans.

Tu me demanderais sûrement avec qui je suis maintenant. Et je te dirais. Un adulte. Je te dirais aussi pour Antho, les coups de pute, les chagrins d’amour qui durent 2 semaines et celui qui dure des mois.

Tu serais contente de voir que j’ai (un peu) des nichons. Oui ils ont enfin poussé. Timidement mais ils sont là, ils représentent.

Ah je pourrais peut être te demander de ne jamais faire de shopping à Montpellier. Les baskets, les baggys, les tee shirts, tout ça finira en pyjama et en photos dossier.

Je te dirais aussi que si tu veux pas vivre 6 mois sans lumière dans ta salle de bain à Guy Moquet, il suffit de bouger un peu l’ampoule, c’est juste un faux contact.

Je te dirais d’aller voir ton grand père. Pour ne pas regretter.

Je te dirais aussi de ne pas faire cette permanente. Pour ne pas regretter.

Tu me demanderais ce que je dois t’éviter de faire, les meilleurs chemins à prendre. Alors je te dirais franchement qu’il n’y a rien à changer. Que tout ça, le bon le mauvais, le relou, le cool c’est ta vie.

Je te demanderais de rien changer. Juste de demander à Jess de mettre sa ceinture le 19 décembre 2003.

Related Post

One Reply to “Pop the trunk”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.