Swinging London

Londres c’était chanmé.Image 1

Le musée de Sherlock Holmes, le Tate, le British museum, les voitures qui roulent dans le mauvais sens et les filles de 14 ans qui s’habillent comme des putes estoniennes. On a vu les poils pubiens de Russel Brand, les mecs qui ont fait les effets spéciaux des 3 derniers volets de Star Wars, on a aussi vu des mecs déguisés qui chantaient Hare Krishna dans la rue, un handicapé avec une casquette New Era qui faisait la manche en jouant mal à la flute Titanic et des tonnes et des tonnes de hipsters tatoués et barbus.

On s’est amusés comme des petits fous, on a lancé des émeutes, brulé des poubelles, revendiqué des vrais trucs comme l’interdiction des bottes blanches et des crocs. On a pissé sur des portraits de la reine mère et craché sur des policiers.

Ouais, en vrai j’aurais adoré faire ça mais le Sugar Daddy il est vachement moins foufou que moi. Alors on est allés voir la comédie musicale Legally Blonde. On a bu des Pimm’s et c’est devenu notre nouveau cocktail préféré au monde. On a marché comme des bâtards dans tout Londres pour trouver Fleet Street (de Sweeney Todd) et une fois arrivés devant la rue, on a pris les plaques en photo, on était contents, on a rebroussé chemin. Ouais on est des concons je crois.

Le problème des anglais c’est leur incroyable gentillesse. J’aimerais bien cravacher un anglais juste pour voir s’il réagirait où s’il afficherait toujours un sourire bienveillant. Ah et puis j’ai été prise en flag alors que je photographiais une anglaise de très bon gout pour mon tumblr. Le mec regardait l’écran de mon téléphone, il est ensuite allé voir le Sugar Daddy pour lui dire que j’avais pas le droit de faire ça. Mais il avait pas compris que c’était à but purement sociologique pour mon projet de faire de ce monde un monde meilleur.

Les gens ne comprennent pas mon art. Je suis un peu comme Roselyne Bachot : une incomprise.

Related Post

3 Replies to “Swinging London”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.