This house is not a home to you

21

C’est l’histoire d’une serviette de plage.

Une serviette rose Barbie. D’un rose un peu pouffe. Une serviette qui va à la plage en disant “Regarde moi”.

Je la voyais tout le temps me narguer dans le haut de l’armoire de SD.

Elle me disait “Regarde moi je suis là où tu n’es pas. J’ai ma place ici et je compte bien y rester.” Je la voyais me raconter ses vacances. La plage. SD n’aime pas la plage. Pas avec moi.
Et plus je la voyais et plus j’y pensais. C’est comme si elle avait pris toute la place dans l’armoire. Elle avait juste pris toute la place dans ma tête. Alors je l’ai dit à SD. Il était énervé. C’est pas mes affaires. Mais pas les siennes non plus. SD m’a dit “Je vais quand même pas la jeter”. Elle devait couter très cher cette serviette.
Un jour elle a disparu. J’étais contente. Elle arrêterait de me regarder de haut. J’avais presque gagné.

Elle m’a laissé deux copines : crème de massage coquine et huile d’argan. Je les voyais tous les jours. Elles étaient moins frontales que la serviette,  juste sournoises à occuper l’espace pour m’empêcher d’en prendre. J’ai voulu les déplacer mais SD m’a demandé de les remettre à leur place. Alors elles sont là, elles trônent dans le meuble, emballées dans un sac plastique pour que je ne voie plus leurs sales gueule.

Et puis hier matin SD a ouvert son armoire, déplacé des affaires et je l’ai vue. La serviette rose était toujours là. Depuis le début. Je pensais qu’on avait fait une croix dessus. Mais elle dormait juste enlacée par une serviette kaki.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.