We own the night

normal_01_(2)Je ne suis pas une compétitrice.

Bon déjà parce que j’ai quasi pas fait de sport dans ma vie en dehors de la planche à voile (3 ou 4 ans) et encore la planche à voile c’était différent parce que de toute façon j’étais bien au dessus de tout le monde.

(i wish)

Bref. Non je ne suis pas une compétitrice. Les gens qui veulent faire la course avec moi je préfère leur dire que je suis asthmatique et qu’il peuvent baiser des nains de jardin en résine pour voir.

J’estime tout le temps que je n’ai rien à prouver à personne si ce n’est à moi même. C’est la recette des gens heureux et des fainéants.

Le fait est que j’ai une collègue très sympa mais totalement dans la compétition.

Alors ça me faisait un peu rigoler au début. Je bosse depuis que j’ai 22 ans, elle est dans le game depuis 18 mois et n’arrête pas de se faire reprendre par mon boss. Mais elle n’est pas mauvaise ceci dit. Puis très vite tout est devenu relou. Par exemple quand elle veut me demander des trucs, elle attend que ce soit en présence du boss “Au fait cALi, as tu pensé à trier par ordre alphabétique les 7 nains dans l’ordre et dans le désordre? Au fait cALi tu peux me dire si ton client a un nombre premier d’employés? Ah comment ça tu ne le sais pas? Moi je le sais pour mes clients.” La dernière fois elle m’a envoyé un mail avec le boss en copie “Pense à remercier untel de t’avoir envoyé un mail.”

Oui voilà, elle en vient à me donenr des directives cette connasse.

Du coup désormais quand je lui envoie des mails je mets mes 2 boss en copie, mes collègues, Dieu et Francis Lalanne. Sait on jamais. Parce que maintenant ça ne me fait plus rire.

Parce que maintenant j”ai envie de lui balancer une table dans la gueule et de m’énerver très fort. Comme ça.

Related Post

One Reply to “We own the night”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.