You’d better work bitch

Britney-Spears

Salut la compagnie créole.

Je vais bien ne t’en fais pas. Oui je sais, tu t’inquiètes de mon silence, tu doutes de mes sentiments, tu as peur de me perdre. Je comprends. Mais j’avais besoin de recul, de prendre du temps, faire le point et écouter All Saints.

Non mais en vrai j’écris juste ailleurs. Parce que je me suis dit que ce serait marrant de faire un livre. Meme si je me mets des tonnes de barrières, que je ne sais toujours pas écrire correctement une chute et que je viole les règle du participe passé 9 fois sur 10.

Vendredi j’ai eu ma première session avec un coach sportif. Je l’ai trouvé sur le bon coin anglais, il avait posté une annonce et il avait mis une petite photo de lui où on pouvait juste voir qu’il avait les oreilles décollées.

Il m’a donné rendez vous  dans une salle derrière une station RER en m’indiquant par sms ” il faut tourner deux fois sur la gauche, rentrer sous le pont et aller tout droit.” Bien entendu à aucun moment je ne me suis dit que c’était un serial killer qui pourrait éventuellement me violer, me torturer, me découper en morceaux et m’empailler. 

Quand je suis arrivée, il m’a ouvert la porte et je me suis mise à reconsidérer l’option “me violer me torturer”.  Mon coach est grand, musclé, roux, avec les yeux bleus et plein de mignonnes taches de rousseur. Et j’ai même pas vu ses oreilles décollées. J’ai juste vu qu’il s’est jeté sur loi pour me faire la bise.

Il faut qu’il arrêtent avec ça les anglais sérieux. Dès qu’ils savent que t’es française, il veulent te faire la bise. MAIS JE DETESTE CA. J’ai horreur de faire la bise à des inconnus. Sérieusement je te connais pas alors pourquoi tu veux mettre ton visage sur le mien?

Je me suis changée, j’avais mon plus beau survet. Un reebok classic que je porte depuis la 3ème et une paire de runnings immondes et fluos que mon papa m’a offert. Autant te dire que j’étais pas au top de ma licornerie ( beauté de licorne). Quand il m’a dit qu’il me rejoignait dans les vestaires pour me faire signer des papiers, je me suis recoiffée.

Après lui avoir expliqué toutes mes fractures, mon asthme et la malformation de mon coccyx, on a commencé à faire moults exercices totalement humiliants. Il était face à moi et me demandait de le regarder dans les yeux. MAIS MEC COMMENT TU VEUX QUE JE TE REGARDE DANS LES YEUX ALORS QUE JE SUIS EN TRAIN DE PORTER 5 KILOS DANS LA POSITION DE LA CHAISE ET QUE  JE PRIE TOUS LES DIEUX POUR NE PAS AVOIR ENVIE DE PETER?

Puis j’ai fait la planche sur un tapis de yoga pendant que mon ventre sortait malicieusement de mon survet et que je ne pouvais rien y faire.  

Ce que j’ai le plus aimé c’est de faire toute la séance face à un miroir que j’évitais soigneusement de regarder et où, à chaque fois, je me voyais, lamentable, la gueule en vrac, le front luisant, dans des postures où toute ma graisse tremblait.

Mais bon James ( oui c’est son petit nom) a fini par me dire que je n’avais pas 10 kilos à perdre, que j’étais plutôt en forme ( you are not unfit) et que je m’en sortais très bien. 

Rendez vous mardi matin pour la prochaine séance

Related Post

2 Replies to “You’d better work bitch”

  1. Premier commentaire mais des années que je lis votre blog. J’adore votre plume, vos textes, vos humour, votre finesse si percutante. A chaque nouveau billet, je me disais, “Il faut que je laisse un commentaire pour lui dire à quel point elle est géniale et qu’elle DOIT ABSOLUMENT ECRIRE UN LIVRE”. Travaillant dans l’édition, cela m’a semblé une évidence. Bravo et courage pour ce beau projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.